OSER SE LANCER ! (Podcast 🎙)

Dernière mise à jour : 25 juin 2021

Hello mes étoiles !


L'année dernière pendant le 1er confinement, je lançais mon Podcast "Confidences à la récré" avec pour but de t'inspirer et de t'aider à t'épanouir. Le hasard faisant bien les choses, le tout premier épisode abordait le thème : "Oser se lancer" ! Aujourd'hui, dans le cadre de mon projet Staelle, l'objectif de la nouvelle version du podcast - Staelle Radio - reste le même. C'est donc avec plaisir que je te repartage cet épisode cher à mon coeur (et pile dans notre thématique "OSER" du mois d'avril) dans lequel je te révèle les étapes par lesquelles je suis passée pour oser changer de vie et réaliser mes rêves. Je te donne également les clés pour toi-même passer à l'action !




"Le premier sujet que je souhaite aborder dans ce podcast c’est le fait d’oser se lancer. D’une manière générale, le fait d’oser se lancer, d’oser entreprendre de nouvelles choses c’est une notion qui a une place importante dans ma vie et qui a mon sens devrait avoir une place importante dans la vie de chacun


On a tous des rêves, des envies voire même des regrets pour certains d’entre nous. Je pense que vous vous êtes sans doute déjà dit des trucs du genre si j’avais eu la chance d’avoir ceci, d’avoir grandit là, si j’étais plus comme si ou comme ça… et bien j’aurais bien aimé faire ou devenir telle chose


Moi par exemple du haut de mes 33 ans j’avais déjà un GRAND regret dans ma vie jusqu’à il n’y a pas si longtemps c’était de ne pas être partie à l’étranger et plus précisément au Canada à la fin de mes études pour apprendre l’anglais et vivre une expérience à l’étranger

Parce qu’en fait à mes 23 ans j’ai obtenu - avec une copine - le visa canadien donc le PVT (expliquer…) et ce qui s’est passé c’est que mon amie n’a au final pas pu partir et à cette époque là j’étais jeune, j’avais pas confiance en moi et j’ai pas osé partir seule donc je suis restée en France et j’ai accepté un CDI et je suis rentrée dans la vie classique on va dire : métro boulot dodo, évolution professionnelle, quelques voyages sympa quand même, 1er appart, vie amoureuse, vie sociale, 2e appart, 3e appart etc. etc

Sauf que du coup pendant des années, pendant que je continuais à construire ma vie j’ai été en boucle sur cette histoire de voyage manqué. J’en parlais souvent autour de moi en disant que c’était vraiment dommage que je n’ai pas eu le courage de partir et c’est quelque chose qui me faisait souffrir et limite s’en ai devenu un vrai complexe.

Parce que le truc c’est que je me comparais tout le temps aux gens qui étaient parti faire leurs études à l’étranger ou qui avaient pris une année sabbatique pour partir et y avait aussi le truc ou j’étais dégoutée de ne pas être bilingue en anglais

Donc ça faisait beaucoup en fait


La raison pour laquelle cette envie que j’avais était carrément devenue un complexe tellement j’étais déçue de ne pas l’avoir assouvie, c’est que c’était tout simplement viscéral chez moi : partir m’installer quelques mois à l’étranger c’était juste une étape INDISPENSABLE dans ma vie, il fallait que je le fasse pour guérir ce qui était devenu avec le temps une blessure (une blessure que je m’étais créée toute seule comme une grande hein évidemment, à cause de mes peurs en fait)

Car oui toi qui m’écoute : sache que le fait de ne pas réaliser ses rêves ou suivre ses envies profondes c’est autant de blessures qu’on créé à notre être, à notre âme, à nos tripes, appelle ça comme tu veux. C’est quelque chose qui peut finir par te bouffer, baisser l’estime ou la confiance que tu as en toi même et te créer des frustrations.

Moi je donne l’exemple de mon voyage et je peux comprendre que pour certains ça paraisse risible que je me prenne autant la tête pour ça mais chacun ses regrets chez moi c’est ça mais chez qqn d’autre ça peut être de ne pas avoir fait les études qu’il voulait et suivi un autre cursus juste pour faire plaisir à sa famille, ça peut être renoncer à une passion ça peut être pleins de choses en fait

Et ça c’est propre à chacun



Alors du coup comment on fait pour éviter ce genre de blessures ? On ose se lancer !


Et c’est ce que j’ai fais moi pour me guérir, pour m’honorer même je dirais l’année dernière, en 2019 soit 9 ans après le fiasco du Canada j’ai décidé qu’il était temps pour moi de me lancer et de partir quelques mois à l’aventure. Alors on pourrait se dire que partir à l’étranger ça se fait plutôt à la vingtaine, que à 30 ans on autre chose à faire que de voyager (comme fonder une famille, acheter une maison etc) et bien c’est totalement FAUX et j’en suis la preuve vivante puisque je l’ai fait, j’ai sauté le pas à 33 ans.

Donc concernant le voyage en lui même bizarrement mon choix de destination ne s’est pas du tout porté sur le Canada mais sur l’Asie ! J’ai fait un road trip de 4 mois